Le Monde de Lola

Posts Tagged ‘arthur rimbault

charlie, tu as relayé Cerrys et à mon tour je te relaie espérant que nous ferons un meilleur score que pour l’alphabet.

Les années 80, je me souviens en je rentrais en 4ème en 1980, une semaine avant la rentrée des classes le décès de ma mémé, j’ai fait ma première rentrée toute seule, confiée à la mémé d’une copine qui elle avait la chance d’en avoir encore une…

En 1981, François Mitterrand gagnait les élections présidentielles, mes parents me retiraient de l’école privée catholique dans laquelle j’étais (celle-là même où mon fils est depuis près de 12 ans)…
1982, je suis dans un grand lycée, je fais du théâtre, ça changera ma vie, je rencontre Arthur Rimbault, ça changera ma vie aussi…

En 1985, je rencontre Michel, je resterai 5 ans avec lui, j’ai 17 ans, il en a 15 de plus, il fera de moi une femme… 1986, je passe mon bac, je rentre en fac, c’est la grève Devaquet…
1988, je quitte Michel une première fois, je viens de rencontrer l’Amour, ça durera 6 mois c’était fou, jamais je n’oublierai…
1990, première guerre du golfe, je me souviens des gens qui se ruaient dans les supermarchés, ma voisine avait acheté 20 Kilos de sucre, mon grand-père qui avait connu les 2 guerres, riait, disait que cette fois on n’y passait pas…
1991, je quitte Michel pour le deuxième fois et je rencontre mon premier mari , 1992, je l’épouse.

1993, plus belle année de ma vie, la naissance de mon fils. Je suis déjà divorcée mais qu’importe, j’ai le bébé le plus merveilleux du monde (il ne dort jamais, c’est un sac à bêtises, mais c’est le mien et je l’aime).

1996, année noire dans ma vie, je perds mon grand-père, mon repère, l’homme qui m’aura tout appris, tout donné, celui à qui je pouvais tout dire, qui me racontait la grande guerre, sa première voiture, la guerre (la seconde), la résistance, qui me laissait gadouiller les composants pour faire de crèmes, des fards dans son laboratoire de produits de beauté…

En 1997, j’ouvre mon dépôt-vente de vêtements, pas top, l’ambiance ne me plaît pas mais il faut bien manger, alors ça ou autre chose.
1998, j’ai 30 ans, je fais une dépression nerveuse grave, je n’assume pas mon divorce, je n’assume pas d’être célibataire, d’être seule avec mon fils, ça craint pourtant j’ai toute la vie devant moi mais je ne le réalise pas…

En 2000, je vends le magasin, j'en ai marre, je préfère faire des ménages, n'importe quoi je suis nulle en ménage mais je fais du secrétariat finalement.
Début 2001, je perds mon père, j’assume tout pour maman puis re-déprime.

2002, je me casse une jambe, celle-là même que j’avais déjà cassée étant enfant et à la quelle j’avais déjà eu de multiples entorses, je ne m’en relèverai jamais, je boite encore souvent, je ne peux plus courir, faire de ski, je ne peux plus mener une vie normale, il y a des fois où comme je dis ma jambe refuse de démarrer, pas grave, j’ai des cannes anglaises roses…

Je suis dans le milieu associatif je m’investis, je sors de mon marasme. En 2004, je rencontre Stéphane, on se marie le 30 Août 2006, c’est le bonheur, je l’aime, il m’aime, nous nous aimons…

27 Octobre 2006, je crée mon blog Vox…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Je vais vous raconter le coup de foudre que j’ai vécu à l’âge de 15 ans…

J’étais en seconde, jeune fille sage, à la longue tresse pendant dans mon dos, jeune fille la tête dans les étoiles, rêveuse, absente du monde réel et membre du club théâtre de mon lycée…

Un jour notre prof de théâtre, un homme fabuleux (dont des générations de niçois se souviennent encore), prof de sport à la retraite ayant eu comme élève ni plus ni moins que Marie-Paule Belle et surtout le grand Yannick Noah, (Sadie, merci de m'avoir fait grandir), nous dit de prendre un texte ou un poème, ce qu’on voulait et de le travailler pour la semaine d’après…

Le week-end, alors que j’étais retournée dans ma campagne varoise, j’ai attrapé un bouquin qui traînait dans la bibliothèque de mes parents d’un certain Arthur Rimbault et je suis sortie pour aller m’installer dans mon coin de nature pour lire en paix.

Et là,  j’ai eu le coup de foudre… A la lecture de la poésie et de la prose de Rimbault, je me suis sentie en phase, transportée dans un monde lointain, beau, j’avais l’impression de flotter "sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles" avec Ophélie et surtout j’ai eu le coup de cœur, qui dure encore aujourd’hui d’ailleurs pour Aube, petit texte merveilleux dont j’ai eu la surprise de retrouver une phrase hier dans le profil d’apolline qui vient de m’ajouter à sa communauté.
Et hier soir en me couchant, j’ai ressorti mon vieux livre usé de mon bien-aimé Arthur et j’ai rêvé comme quand j’avais 15 ans…

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami


Mon calendrier

octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 11 autres abonnés

Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :