Le Monde de Lola

Posts Tagged ‘cléa

Vous avez sans doute aperçu une magnifique bûche de Noël, très design, très arty, dans mon slide de Noël. Et bien c’est moi qui l’ai faite (là je rougis, c’est ma modestie tout craché) !!!

Je pense qu’il n’est pas utile que je vous rappelle que j’adore Cyril Lignac et j’arrête tout de suite celles qui vont me dire, oui, mais tu sais Lola, tu devrais essayer Jamie Oliver…

Cyril c’est mon chouchou et ce depuis sa première apparition télévisuelle quand il montait son restau. J’adore son accent chantant (bien de chez moi), sa façon de cuisiner, son humour, bref je suis fan… Et il n’y a pas que moi… L’homme et l’ado aussi… Donc bien entendu dès sa parution, j’ai acheté « Cuisine by Cyril Lignac, spécial fêtes » et là je suis tombée en pâmoison devant la bûche « Arty »… Bien sûr, la recette ne me convenait pas, vous savez que je ne suis pas capable de suivre une recette, j’ai donc décidé de faire à la place de la génoise nature et de la génoise au cacao, un ardéchois et un biscuit au thé matcha, j’ai vu chez Cléa que l’association matcha et marron c’était divin et l'a fait pour l'anniversaire de son chéri, et puis pour la crème au beurre au lieu d’être au café, elle était à la vanille à la vanille…

Alors voici ma recette et le résultat en photos…

Ma bûche en damier

L’Ardéchois :
– 3 œufs
– 100g de sucre
– 100g de beurre
– 200g de crème de marrons
– 150g de farine
– 1 petit paquet de levure
– sel

1/ Préchauffez le four à 200°.
2/ Séparez les blancs des jaunes. Battez les jaunes avec le sucre, puis avec le beurre fondu. 3/ Ajoutez la crème de marrons. Bien mélanger. Ajoutez la farine et la levure.
3/ Battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Les ajouter délicatement au mélange.
4/ Versez dans un moule beurré et laissez cuire au four pendant 40 minutes environ.
5/ Laissez refroidir sur une grille.

 

Pour le biscuit (toujours ma recette) :

– 4 œufs
– 100 grammes de sucre
– 100 grammes de farine blanche

 

1/ Séparez les blancs des jaunes, fouettez vigoureusement les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez la farine tout en continuant à fouetter.
2/ Battez les blanc en neige, mélangez en deux cuillères à soupe avec la pâte de façon à l’assouplir puis mélangez le reste des blancs de manière homogène mais en faisant attention de ne pas casser les blancs.
3/ Beurrez et farinez un moule à manqué démontable, étalez la pâte à la spatule (il y en a à peu près 1 cm d’épaisseur) et faites cuire au four à 200 ° pendant 25 minutes.
4/ Démoulez le biscuit et laissez le refroidir sur une grille.

 

Quand les gâteaux sont bien froids, découpez les en bandes égales, j’avais décidé de faire une bûche en 3 étages, j’ai donc découpé mes gâteaux en 8 bandes en enlevant les bords bien sur.

Pendant que les gâteaux refroidissent, faites la crème au beurre.

La crème au beurre
– 250 g de beurre
– 180 g de sucre semoule
– 5 jaunes d'œufs
– 6 cl d'eau
– une cuillère à café d’extrait de vanille

 
1/ Dans une casserole, versez le sucre semoule et l'eau. Cuisez un sirop jusqu'à la température de 110/112°C, utilisez un thermomètre à sirop, (moi j’ai un thermomètre à alcool et un thermomètre de confiseur mais pour le moment je n’ai pas encore trouvé comment ça marche, blonde for ever!!!) et je plonge mon thermomètre directement dans la casserole dès que je vois que la consistance sirupeuse apparait.
2/ Pendant ce temps, cassez les œufs et versez les jaunes dans le bol du robot.
3/ Quand le sirop est cuit, versez le en filet sur les jaunes en fouettant à grande vitesse pour éviter la brusque coagulation des œufs. Mélangez jusqu'à refroidissement complet (25/30°C). Le mélange doit  tripler de volume, être mousseux, pratiquement blanc. Réservez.
4/ Fouettez le beurre pour le ramollir et incorporez petit à petit le mélange œufs et sirop de sucre tout en fouettant vivement. La crème doit être lisse et tenir aux branches du fouet.
5/ Pour terminer, ajoutez l’extrait de vanille.
6/ Mettez la crème au frais pour qu’elle durcisse un peu afin de pouvoir la travailler

Quand la crème a un peu durci mais que vous pouvez facilement la travailler à la spatule, vous pouvez commencer le montage.

Le Montage

1/ Prendre la première bande et enduire le côté de crème au beurre, faites de même avec la seconde et collez. Il faut alterner les deux gâteaux pour avoir un damier de couleur différente. Vous avez le premier étage de la bûche que vous recouvrez de crème au beurre.
2/ Faites pareil avec le reste jusqu’à avoir trois étage en faisant attention que les couleurs soient toujours alternées.
3/ Recouvrez les côtés et le dessus de crème au beurre, réservez au réfrigérateur.

 
Le treillage de chocolat

Mesurez bien votre bûche et dessinez 2 rectangles plus grands qu’elle sur du papier sulfurisé. Retournez le pour que l’encre ne soit pas en contact avec le chocolat. Faites fondre le chocolat au bain marie et faites un grillage à la cuillère en suivant les contours, laissez prendre sans mettre au réfrigérateur pour que le chocolat reste brillant

Au moment de servir, appliquez les treillages sur les côtés de la bûche

Bon alors, c’est sûr, de voir tout ça, ça impressionne mais finalement c’est bête comme chou à faire et qu’est-ce que ça en jette…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Publicités

Toujours en libre inspiration de la ratatouille en crumble de Cléa, voici que le crumble de légumes du soleil au quinoa soufllé. L'homme n'aimant pas les courgettes et moi n'ayant pas une affection particulière pour les aubergines ce plat est un compromis légumier pour nous deux.

Pour un crumble pour 4 personnes, il vous faut :
– 1 courgette
– 1 gros oignon
– 1 pouvron rouge
– 1 poivron vert
– 1 sachet d'aubergines grillées de chez Mr P. l'ami surgelé
– 100 gr de farine blanche
– 50 gr de parmesan rapé
– 40 gr de quinoa souffé
– 6 cuillères à soupe d'huile d'olive
– 2 cuilèères à café de cumin
– sel & poivre

1/ Coupez l'oignon et les légumes en petits dés et faites les revenir dans l'huile d'olive au wok. Salez, poivrez et soupoudrez de cumin (avec modération).
2/ Pendant que les légumes cuisent huilez légèrement un plat à gratin et tapissez le avec les aubergines grillées. Quand les légumes sont à moitié cuits, versez les dans le plat sur les aubergines.
3/ Dans le bol du robot mélangez la farine, le parmesan et le quinoa soufflé, poivrez, mettez le robot en marche et ajoutez l'huile d'olive. Vous devez obtenir une préparation à l'aspect granuleux.
4/ Mettez à la main la pâte à crumble sur les légumes en continuant de l'émietter. Mettez à cuire 40 minutes à four 180°.

Quand c'est cuit vous pouvez déguster, nous nous l'avons mangé en accompagnement de steacks grillés.


Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Libre adaptation de la recette tirée du livre Quinoa de Cléa.

Pour 6 petits pains, il vous faut :
– 350 gr de farine blanche
– 100 gr de farine de quinoa
– 1 sachet de briochin (levure de boulanger déshydratée)
– 2 cuillères à café de sel
– 300 ml d'eau
– 15 gr de flocons de quinoa

1/ Mélangez les farines dans le bol du robot, puis ajoutez le levure puis le sel puis l'eau. Pétrissez jusqu'à obtention d'une boule compacte.
2/ Laissez reposer sous un torchon une bonne heure.
3/ Farinez le plan de tarvail, pétrissez votre pâton à la main en y ajoutant progerssivement les flocons de quinoa (qui se retrouvent donc incorporés à la pâte). Divisez votre pâte en 6, façonnez de petits boules que vous disposez sur la plaque du four.
4/ Laissez encore gonfler une heure puis faites cuire à four 180°, 30 minutes.

Sortez le pain du four, laissez le un peu refroidir et dégustez. Malgré ses à prioris, l'homme a goûté (du bout des lèvres) puis a adoré les petits pains. Le premier a été mangé avant même que j'ai le temps de photographier toute la fournée…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Devinez ce qu'elle a reçu par la poste hier Lola? Apporté qui plus est par le joli et gentil facteur des paquets?

Le nouveau livre de Cléa, celui sur le quinoa…

Sur le quoi Lola? Le quinoa. Et c'est quoi Lola le quinoa? Le quinoa est surnommé le blé des incas mais n'est pas une céréale et ne contient pas de gluten. Il se décline en graines blanches, rouges ou noires, en farine, en lait et en crème… Il est considéré par la FAO comme l’une des meilleures protéines végétales de la planète. 

"Bénéfique pour notre santé, le quinoa l’est aussi pour notre Terre (il est toujours cultivé en bio) et pour ses paysans boliviens dont les revenus suivent les règles du commerce équitable.

Excellent pour notre santé le quinoa est riche en fibres, en protéines (contenant tous les acides aminés) et en graisses de très bonne qualité (celles qui contiennent les fameux oméga-3). Le quinoa est peu calorique et il ne contient pas de gluten (37 recettes du livre sont sans gluten et sans lactose)."

Alors le petit plus de Lola pour la rentrée : la cuisine au quinoa, dont je suis fan depuis pas mal de temps et à laquelle je suis entrain de convertir l'ado qui voudrait bien être un top modèle aux abdos d'acier plutôt qu'un ado aux abdos chamallows… Bien évidemment je vous raconterai l'évolution culinaire du monde de Lola ainsi que des abdos et des pecs de l'ado!!!

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Qui est en photo avec Lola?

Et bien c'est Cléa, auteur du merveilleux livre, "L'agar-agar, le secret minceur des japonaises".
En effet, hier j'étais à la conférence qu'elle a donnée à la FNAC de Nice suivie d'une séance de dédicaces.

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Dimanche midi comme je suis une sainte fille j'ai invité la reine-mère a déjeuner. Comme vous le savez j'avais enfin reçu le merveilleux livre de Cléa  sur l'agar-agar (après un mois d'attente) et bien entendu j'avais envie de tester une nouvelle recette. Comme j'avais en magasin (mon big frigo) du fromage de chèvre, des courgettes, des tomates, des kiwiw et du basilic, j'ai décidé de faire des verrines. Ca a donné ça:

 

Pour 4 verrines, il vous faut :
– 3 courgettes
– 200 grammes de chèvre frais
– du basilic
– 4 grammes d'agar
– 37,5 cl de crème fraiche liquide
– sel
– mélange 5 baies
– 8 biscuits apérififs, style mini-flûtes au sésame (PICARD)

1/ Coupez les courgettes en rondelles (sans les éplucher) et faites les cuire à la vapeur. Quand elles sont cuites, mixez les avec 12,5 cl de crème fraîche liquide et le basilic, salez, poivrez (enfin mettez les 5 baies) remettez dans la casserole, quand ça bout ajouttez 2 grammes d'agar et laissez cure 1 minute 30. Disposez dans le fond des verrines et laissez refroidir.
2/ Quand vous voyez que le mélange commence à prendre, écrasez grossièrement le chèvre frais, mettez le reste de la crème fraîche à chauffer, ajouttez y le fromage le sel et les 5 baies et tournez jusqu'à ce que le fromage et la crème soient mélangés et aient une consistance crémeuse, dès l'ébullition ajoutez les 2 grammes d'agar, laissez cuire une 1 minute 30 et mettez dans les verrines sur la couche de courgette. Quand c'est froid mettez au réfrigérateur.
3/Au moment de servir, épluchez et épépinez 2 tomates, épluchez 2 kiwis, taillez le tout en petits dés, salez, poivrez mettez de l'huile et du vinaigre (en l'ocurrence j'ai mis du vinaigre de miel et de l'huile d'olive), mélangez bien et mettez sur les verrines et servez.

J'ai préparé les verrines la veille et j'ai ajouté le méli-mélo de tomates kiwis et les mini flutes à la dernière minute.

 

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Depuis quelques temps un vent de folie souffle sur la blogosphère culinaire au sujet de l'agar (algue super gélifiante). Ayant une maman pharmacien, je connais et j'utilise l'agar depuis des années (de manière très traditionnelle, gelée salée ou confitures) mais j'ai quand même cédé à la mode et j'ai commandé le fameux livre de Cléa sur l'agar-agar, or je l'attends depuis plus d'un mois car il est en rupture de stock ou d'édition, je ne sais pas.
L'autre jour dans la cour de l'école, je discute avec la prof de techno de l'ado, qui lit régulièrement mon blog et râle quand je ne publie pas assez de recettes, car c'est une cuisinière gourmande aussi, et elle me parle de gelée de thé. Il faut dire que j'adore le thé, qu'en ce moment la gelée de thé est aussi à la mode sur la blogosphère culinaire, qu'en plus je venais de recevoir un thé Hédiard parfumé à la rose que j'avais commandé chez Vente Privée,  alors toutes les conditions étaient réunies…
N'ayant pas le fameux bouquin, je consulte tous les blogs et j'en retire que les tanins présents dans le thé annulent en partie le pouvoir gélifiant de la super algue. Je décide donc in petto de doubler la proportion pour ne pas rater la gelée car le lendemain j'avais Carabine et Minipez à dîner et j'avais décidé de faire en dessert du gâteau avec de la gelée de thé et un peu de chantilly. Entre deux passages de la Nouvelle Star, je fais donc la fameuse gelée et je la mets en bocaux, pas convaincue du tout de la prise du truc…
Le lendemain matin, sitôt levée, je file à la cuisine, ouvre le premier bocal et aaaaaaaaaaah, horreur, la gelée a bien pris, elle est hyper compacte, inétalable bien entendu, et j'en ai deux pots!!! Que faire?
Me souvenant avec bonheur de la Jelly anglaise (je sais j’ai des goûts un peu spaces), je fais de la compote de pomme avec un bâton de vanille, je coupe des fraises fraîches et je mélange le tout avec ma Jelly au thé coupé en gros dés. Bien, je peux vous dire que c'était excellent et que j'en referai pour ajouter aux salades de fruits car cela fait le petit plus, la petite différence à laquelle on ne s'attend pas.

 

Le fameux Thé, bien entendu on remarquera la couleur de la boite…

 

Le résultat…

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami


Mon calendrier

septembre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 11 autres abonnés

Twitter

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :